Centre d’Études Ibériques et Ibéro-Américaines (CEIIBA)


Accueil > pratiques > annuaire > permanent

Membre permanent

MME Marie-Agnes Palaisi-Robert

Coordonnées :
Département Études Hispaniques et Hispano-Américaines UFR de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères (LLCE) Université Toulouse - Jean Jaurès 5 allées Antonio Machado 31058 TOULOUSE Cedex 9
Bureau :
PAVR porte R139
Téléphone :
4357
Télécopie :
4149
Mél :
marie-agnes.robert@univ-tlse2.fr
Bureau 2 :
LA 275
Structure(s) de rattachement :
Département Études hispaniques et hispano-américaines
Centre d'Etudes Ibériques et Ibéro-Américaines (CEIIBA-Toulouse)

Discipline(s)

ESPAGNOL

Corps

Professeur des Universités

Activités / CV

Directrice de l'IPEAT
Directrice de la Collection LLAMA - Lire l'Amérique latine chez Mare et Martin, Paris
2012 : Habilitation à Diriger des Recherches en études sur l'Amérique latine, Université de Toulouse 2 . Titre du dossier : « Devenir minoritaire et nomadisme dans la littérature. Mexique contemporain ». Titre de l’inédit : « L’écriture : contre-espace du sujet nomade. Lectures du genre dans les romans de Silvia Molina (1946) et de María Luisa Puga ».
1999 : Doctorat à l’université de Montpellier 3. Tome 1 : Analyse de l’œuvre de Juan Rulfo à partir des notions de « texte scriptible » et de « code herméneutique ». Tome 2 : Première rédaction de « Pedro Páramo » de Juan Rulfo.
1996 : D.E.A. d’études romanes option espagnol. Sujet : «De la répression sociale à la profusion de l’imaginaire dans Pedro Páramo de Juan Rulfo ».
1995 : Agrégation d’espagnol.
1994: Maîtrise d’espagnol. Sujet : « L’instant absolu de la présence dans Cuando ya no importe de Juan Carlos Onetti ».

Informations complémentaires

Publications:
Ouvrages
-Voix et lumières de la montagne. Quatre poètes de Oaxaca,  Paris, RILMA2/ADEHL, 2008, 115 p.
-Juan Rulfo, l’incertain, Paris, L’Harmattan, 2003, 360 p.
Coordination d'ouvrages
-Palaisi-Robert, Marie-Agnès et Torras Meri (eds), El cuerpo en juego :cartografía conceptual y representaciones en las producciones culturales de América Latina, Paris, Mare et Martin, Collection LLAMA, 2014.
-Palaisi-Robert, Marie-Agnès et Castro Ricalde, Maricruz (eds), Narradoras mexicanas y argentinas. Siglo XX-XXI. Antología crítica, Paris, Mare et Martin, Collection LLAMA, 2011, 328 p.
-Littérature et images multiculturelles des Amériques, coordinatrices Cristina Duarte et Marie-Agnès Palaisi-Robert, Mexico/Paris, Rilma2/ADEHL, 2010.
Articles publiés dans des revues ou ouvrages collectifs
-Cristina Rivera Garza : necroescritura y necropolítica », Tres escritoras mexicanas : Elena Poniatowska, Ana García Bergua, Cristina Rivera Garza, Karim Benmiloud et Alba Lara-Alengrin (dir.), Rennes, PUR, 2014, pp.219-231.
-« México : seis letras por reordenar en medio de una guerra de discursos », La mort sous les yeux, Cathy Fourez et Victor Martínez (éditeurs), Paris, Hermann, 2014.
-« Del llanto al insomnio : ponerle cuerpo a la historia. Reflexiones de Carmen Boullosa en torno a la historiografía », De género a género : Carmen Boullosa y sus políticas literarias, Assia Mohssine (editora), México, FCE (sous presse).
-"Mi cuerpo, …¿es mío ? Una lectura de El cuerpo en que nací de Guadalupe Nettel", El cuerpo en juego, Marie-Agnès Palaisi-Robert et Meri Torras (eds), Paris, Mare et Martin, 2014.
-« Cristina Rivera Garza : nuevas voces revolucionarias », 1910 : México entre dos épocas, Paul-Henri Giraud, Eduardo Ramos-Izquierdo, Miguel Rodríguez (eds), México, Colegio de México, 2013.
-« El género en disputa : una tendencia de la narrativa mexicana actual », Éste que ves, engaño colorido... Literaturas, culturas y sujetos alternos en América Latina, Chiara Bolognese, Fernanda Bustamante y Mauricio Zabalgoitia (eds.), Icaria editorial, Barcelona, 2012, pp.377-389. (ACL)
-Marie-Agnès Palaisi-Robert, « Esquisse d’une approche phénoménologique des romans de Silvia Molina », Les espaces des écritures hispaniques et hispano-américaines au XXIe siècle, sous la direction de Eduardo Ramos Izquierdo et Marie-Alexandra Barataud, Limoges, PULIM, 2012, pp.107-115. (ACL)
-« Generaciones que degeneren : la narrativa de María Luisa Puga », in A flor de text. Representacions de la corporeïtat als llenguatges artístics, Noemi Acedo y Aina Perez eds, Barcelona, Cuerpos que cuentan, 2011, pp. 205-212. (ACL)
-« María Luisa Puga y la textualizac(c)ión del cuerpo enfermo de la mujer », in El cuerpo del significante. La literatura contemporánea desde los estudios corporales,  Noemi Acedo y Diego Falconi eds, Cuerpos que cuentan, 2011, pp.317-324. (ACL)
-« La familia vino del norte. Et l’histoire, d’où nous vient-elle ? », Caravelle n°97 La revolución mexicana y sus representaciones, Toulouse, Presse Universitaires du Mirail, 2011, pp.129-147. (ACL)